Game of Thrones et l’Histoire #4 : Hodor !

Bonjour ! C’est l’heure de la quatrième partie de Game of Thrones et l’Histoire (Les autres articles sont là, pour ceux qui ne suivent pas). Il est temps de parler des personnages de l’intrigue : George R.R. Martin lui même a reconnu s’être inspiré de personnages historiques ou d’évènements historiques. La plupart de ces évènements sont issues de l’Histoire médiévale anglaise, ou de l’antiquité romaine, deux époques ayant connus leur quotas de complots, assassinats et retournements de situation en tout genre. Mais on parlera de ça plus tard, puisqu’on va d’abord parler d’un des personnages préférés des fans de la saga. Il ne s’agit pas de Tyrion Lannister, mais du grand philosophe nommé Hodor. Je ne peux affirmer que l’histoire qui suit a réellement inspirée George Martin, mais il s’agit en tout cas d’un homme souffrant d’un problème similaire à celui de notre cher Hodor, alors on peut imaginer…

 

Kristian Nairn, l'interprète d'Hodor

Kristian Nairn, l’interprète d’Hodor

  • #4) Hodor, hodooor hodor ?

Chaque personne ayant regardé Game of Thrones connait (et apprécie) forcément le personnage de Hodor. Une personne n’ayant jamais regardé Game of Thrones aussi, certainement, puisqu’il est devenu un mème sur Internet. Ce géant, fidèle compagnon de Bran, un peu simple d’esprit, ne sait prononcer qu’un seul et unique mot, « Hodor », dont il varie la prononciation ou l’accentuation selon l’émotion qu’il souhaite exprimer. A force de répéter ce mot depuis sa plus tendre enfance, les habitants de Winterfell ne l’appellent plus que Hodor. En fait, c’est une erreur, et il faut avoir lu les livres pour connaitre ce détail : Hodor s’appelle en vérité Walder, et il est le petit-fils (ou arrière petit-fils, c’est pas clair) de Vieille Nan (celle qui contait des histoires à Bran).

Hodor est à la base un palefrenier de Winterfell, mais son rôle change après l’accident de Brandon Stark. Grace à sa force extraordinaire et ses 2m15, il porte désormais le jeune Bran sur son dos, à travers le château, puis tout au long de son mouvementé périple jusqu’à la corneille à trois yeux. Mais ce n’est pas pour ça que nous aimons ce personnage, mais plutôt pour sa propension à répéter à qui veut l’entendre son énigmatique « Hodor ».

Son cas est extraordinaire, et la médecine de Westeros est loin d’être assez avancée pour pouvoir l’expliquer. La psychiatrie, cependant le pourrait, puisqu’elle a déjà connue un cas semblable : c’était un français, Louis-Victor Leborgne, et il vivait au XIXe siècle.

On a très peu d’informations sur Louis-Victor Leborgne avant son admission à l’hôpital psychiatrique, si bien que personne ne sait d’où venait son trouble. L’histoire commence en 1840, lorsque Leborgne est admis à l’hôpital Bicêtre de Paris. La raison de son admission ? Un mutisme soudain et inexpliqué…

L'Hopital Bicêtre, où Leborgne fut soigné

L’Hopital Bicêtre, où Leborgne fut soigné

En fait, il n’était pas tout à fait muet, il était capable de parler, mais ne pouvait dire qu’un seul et unique mot : Tan. Tout comme Hodor, personne ne connaissait l’origine de ce mot, ni pourquoi il ne lui restait que celui là. Pendant 21 ans, Tan (nous l’appellerons désormais comme ça pour des raisons de flemme), vécut en hôpital psychiatrique sans que personne ne s’intéresse à son problème. Et puis, en 1861, Tan est transféré dans un autre service, pour un problème de santé beaucoup plus grave. Il est alors pris en charge par le docteur Paul Broca.

Paul Broca, l'homme aux favoris assez moches

Paul Broca, l’homme aux favoris assez moches

Broca est un médecin spécialisé en anthropologie, et c’est aussi un mec plutôt doué, qui a obtenu son bac à 17 ans. Rien d’exceptionnel me direz vous. Sauf que Broca a obtenu trois baccalauréats : mathématiques, physique et littérature. La même année. Normal. Il enchainera avec des études de médecine, et obtiendra son diplôme à… 20 ans. Il devient ensuite professeur de médecine, avant d’intégrer l’hôpital Bicêtre vers 1860, où il s’occupera de Tan.

Lorsque Broca s’intéressa au cas de Tan, ce dernier n’avait plus que très peu de temps à vivre. Atteint de la gangrène, il ne restera que 6 jours entre ses mains. Mais durant ces six jours, le médecin étudia le cas de Tan de façon très poussée. Il détermina que Tan n’était pas débile, puisqu’il était capable de se souvenir depuis combien d’années il était à l’hôpital, en s’exprimant avec les doigts entre autre. Aucun des muscles de son larynx n’était affecté, et son problème ne venait donc pas de là. Tan était un être humain normal (si on excepte la gangrène), qui était seulement incapable de s’exprimer convenablement. Il essayait vainement de communiquer avec la seule syllabe qui pouvait prononcer, et arrivait a exprimer des émotions tels que la colère ou la douleur, sans toutefois pouvoir prononcer un autre mot. Lorsque Tan mourut, Broca s’empressa d’autopsier son cerveau.

Il détermina alors que son problème était dû à une lésion dans le lobe frontal de l’hémisphère gauche du cerveau. Cette zone du cerveau, qui sera nommée par la suite, aire de Broca,  est une des deux zones responsables du langage.  Lorsque celle-ci souffre des graves lésions, le patient est alors atteint d’aphasie de Broca : il n’est plus capable d’exprimer oralement ses idées. Dans les cas extrêmes, il ne peut plus prononcer qu’un nombre limité de syllabes, comme Tan, ou Hodor.

Sans être médecin, on voit assez bien ce qui foirait dans le cerveau de Tan (en bas à gauche)

Sans être médecin, on voit assez bien ce qui foirait dans le cerveau de Tan (en bas à gauche)

Reste a déterminer la raison de ce trouble. Chez Tan, il semblerait que cela soit dû à ses crises d’épilepsie à répétition. Pour Hodor, personne ne saura jamais, du moins tant que George Martin se refusera à nous livrer le secret. Comme le fait remarquer le site Elbakin, cela permet au moins de mettre un terme aux rumeurs selon lequel il serait un Pokémon…

Advertisements

Donnes ton avis sur cette histoire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s