14 Avril 1561 : des OVNIs à Nuremberg ?

Il ne semble pas avoir déjà parlé d’OVNIs sur ce blog. C’est dommage, parce que j’aime bien les OVNIs. Quand je parle d’OVNIs, je ne parle pas de petits hommes verts, bien sûr. Non, OVNI, ça veut dire Objet Volant Non Identifié, à ne pas confondre avec les aliens, qui correspondent à des créatures extraterrestres (les petites hommes verts, quoi). OVNI, se dit Unidentified Flying Object en anglais, soit UFO, ce qui a donné l’Ufologie, la discipline consistant à étudier les OVNIs. Les OVNIs connaissent, depuis les années 40 environ, un certain succès, devenant aujourd’hui un phénomène connu de tous. Le terme « Soucoupe volante », n’évoque plus aujourd’hui une bagarre dans un salon de thé, mais un vaisseau extraterrestre, et ce, même si le vaisseau ne ressemble pas à une soucoupe. Cette expression est désormais passée dans le langage courant, et n’est pas prête d’en sortir.

Ce terme est apparu pour la première fois en 1947, dans un journal américain, au milieu d’un article relatant l’apparition d’un OVNI qui ressemblait à un vaisseau plat. Notez que le témoin n’a jamais utilisé le mot « soucoupe volante » (Flying saucer), mais qu’il s’agit de l’interprétation du journaliste. Un petit détail qui, à mon avis, a son importance dans l’appréhension des observations diverses de « soucoupes volantes »…

Depuis quelques années, la mode est à la théorie des anciens astronautes. Une théorie selon laquelle les OVNIs sont venus sur Terre il y a plusieurs siècles, et ont aidé l’humanité à se développer. Cette théorie se base sur… heu… diverses interprétations de… heu… sculptures, gravures, œuvres d’arts, mais aussi des… heu… textes sacrés… Cette théorie est très vaste, et il existe de nombreux ramifications, chacune aussi dingue élaborée. Honnêtement, j’adore cette théorie. Oui, j’en parle avec condescendance, mais en vérité je la trouve super cool, malgré ses dérives sectaires, qui sont vachement moins cools. La série « documentaire » Alien Theory est basée sur cette théorie, et même si elle est souvent délirante, il y a parfois Giorgio Tsoukalos, aka La Touffe, une sorte de Dieu vivant (selon ma propre théorie). Mais on est pas là pour parler de Tsoukalos, ca tournerait au fan blogging. Aujourd’hui, on va parler de l’observation de Nuremberg, un évènement ufologique survenue en Allemagne en 1561.

(Mais un jour, promis, je parlerais de la théorie des anciens astronautes. Et longuement. Parce que c’est super intéressant)

Détail de la gravure d'Hans Glaser sur l'évènement du 14 Avril 1561

Détail de la gravure d’Hans Glaser sur l’évènement du 14 Avril 1561

L’observation de Nuremberg, puisque c’est son nom, s’est déroulé dans la nuit du 14 Avril 1561, dans la ville de Nuremberg, en Bavière. Il existe deux preuves de cette observation. La première est un extrait de l’avis de nouvelle de Nuremberg, et le second est une gravure, existant en deux exemplaires. L’une a été réalisée en 1561, l’autre en 1565, par le même artiste, Hans Glaser.

Remarque : Les avis de nouvelles sont les « ancêtres » des journaux, qui n’étaient pas encore apparus en 1561. A ce sujet, on voit souvent sur Internet que l’article est issu de la Gazette de Nuremberg. Sauf que les journaux tels que les gazettes n’existaient pas encore à cette époque (la première française fut créé en 1631, et se nommait… La Gazette), et il est parfois avancé que l’inexistence des journaux à cette époque est une preuve réfutant cet évènement. Ne tombez pas dans le panneau. Je dis ça parce que moi j’y ai sauté à pieds joints, fut un temps. Bref, parlons ce qui se passa en ce fameux jour d’Avril 1561 à Nuremberg.

Le 14 avril 1561, à l’approche de l’aube, les habitants de Nuremberg furent réveillés par un étrange spectacle céleste. Le déroulement des évènement fut décrit de façon très précise alors je vous le raconte tel quel. Tout d’abord, on vit apparaitre deux croissants rouges-sang, tout autour du soleil, lui-même teinté d’écarlate. Ensuite, des boules de couleur bleues, rouges ou noires, se mirent à côtoyer des disques de couleur similaires, dans une forme de ballet céleste, un tantinet hallucinogène. Mais ce n’était que le début. Au bout de quelques minutes, on vit aussi des grands tuyaux dans lesquels se trouvaient plusieurs de ces boules, parfois 4 ou 5. On raconte que des croix pourpres vinrent se joindre à la fête. Voilà qui faisait un ciel bien chargé, mais ce n’était pas encore terminé. Non, parce que, non content de réveiller toute la population de Nuremberg, les OVNIs entreprirent de se mettre sur la gueule à grands coup de heu… lasers ? Je ne sais pas comment ils se battirent, alors j’extrapole à partir du seul support documentaire que je connaisse sur les batailles spatiales, à savoir Star Wars.

Durant plus d’une heure, les petites boules se battirent entre elles, se croisant, tournant autour des deux croissants rouges. On raconte que certains vaisseaux s’écrasèrent à quelques kilomètres de Nuremberg. Et soudainement, après une heure de combat, toutes les boules colorées, tombèrent du ciel, avant de se transformer en poussière au contact du sol terrestre. On vit alors apparaitre une immense flèche noire, pointée vers l’Est. Abasourdis par ce spectacle, les habitants s’en rendirent à Dieu, voyant dans ce chaos soudain une intervention divine, voire un avertissement. Évidemment, un tel évènement fit un peu de bruit dans la ville. Hans Glaser s’empressa de raconter l’évènement, l’assortissant d’une illustration assez explicite avant de le publier dans une forme précoce de journal.

L'article et la gravure d'Hans Glaser, daté du 14 avril 1561

L’article et la gravure d’Hans Glaser, daté du 14 avril 1561

Paradoxalement, cette apparition ne se prêta pas à beaucoup d’interprétation, du fait de son caractère local (uniquement Nuremberg), et peut-être de son caractère trop ahurissant pour qu’on tente de l’expliquer. On s’en remit à Dieu, qui avait sans doute fait ce qu’il y avait à faire, en leur lançant un avertissement. L’hypothèse OVNI ne fut évoqué que bien des siècles plus tard… Entre temps, une seconde apparition fut remarquée, à Bâle cette fois.

Le 7 aout 1566 à Bâle (Suisse) on fit état d’une apparition similaire. A l’aube, on vit différentes boules noires se diriger à toute vitesse sur le soleil. A proximité de cette boule de plasma, les boules devinrent rouges avant de se consumer et de s’éteindre. Sur cette apparition, nous avons moins de sources, si ce n’est les quelques lignes sur un parchemin, et une nouvelle gravure. Là encore, on mit ça sur le dos de Dieu (le pauvre). Mais si c’avait été des extraterrestres ?

Le "Parchemin de Bâle" relatant l'évènement du 7 Aout 1566

Le « Parchemin de Bâle » relatant l’évènement du 7 Aout 1566

Je pose sérieusement la question. En effet, décrite de cette façon, la scène n’a clairement aucune explication rationnelle. Personne ne peut expliquer les vaisseaux volants, les boules de feu etc… Alors il faut envisager deux solutions : les extraterrestres et le LSD la panique dû à un phénomène naturelle inexpliqué et effrayant pour l’époque.

Avant d’évoquer les hypothèses, attardons nous quelques instants sur la gravure d’Hans Glaser. On peut y voir chacun des éléments rapportés dans l’article : les tubes, les boules, les croissants rouges, et la flêche noire. Dans le coin inférieur droit, on peut voir de la fumée sortant d’une ruine,  ce qui accrédite l’idée du crash d’au moins un des vaisseaux.

Cependant, cette gravure me pose un petit problème, auquel je n’ai pas d’explication. Je vous l’expose dans l’espoir qu’un de mes lecteurs me fournisse une réponse en commentaire (Je suis preneur de toute vos idées !). Le problème est que cette gravure, (comme celle de Bâle, d’ailleurs) existe en deux exemplaires. Au premier est attribué la date de 1561. Cette version est celle présentée au dessus. L’autre version, est datée de 1565, ou 1566. La seule différence réside dans les coloris. Elles sont identiques en tout points, sauf que l’une est en version papier, et l’autre une gravure sur bois.

La seconde gravure, datée de 1566

La seconde gravure, datée de 1566

J’avais formulé l’hypothèse que seule l’une d’entre elle soit une véritable gravure et que l’autre soit une copie réalisée afin d’étayer un faux article. Le but de ce faux article étant de soutenir la théorie de l’existence des aliens. Cela c’est déjà vu, notamment pour l’Ampleforth Manuscript qui décrivait l’observation d’une soucoupe volante en Angleterre en 1290. Sauf que, comme je vous l’ai dit, le terme Soucoupe volante n’apparait qu’en 1947… Pour ceux que cette histoire intéresse, voilà un article (en anglais) sur ce sujet.

Mais cette hypothèse bute sur le fait que les deux gravures sont conservées à la bibliothèque de Zurich, dans la collection Wickiana, une collection regroupant un grand nombre de gravures datant du XVIe siècle. Cette collection ayant été réalisée par un clerc ayant vécu au XVIe, je vois mal comment il pourrait s’agir d’un faux. Cela n’explique cependant pas pourquoi il y a deux gravures (l’une étant sensiblement plus laide que l’autre d’ailleurs), et à mes yeux, cela reste une zone d’ombre. Un détail peut-être, mais un détail ombragé alors. Je vous laisse me faire part de vos idées. En attendant, retournons aux différentes hypothèses pour expliquer ce phénomène.

  1. L’hypothèse extraterrestre

Bon, forcément lorsqu’on parle d’OVNI, on pense à une intervention extraterrestre. Mais OVNI ne veut pourtant dire qu’Objet Volant Non Identifié. Un oiseau qu’on ne reconnait pas est en soi un objet volant non identifié. Mais pour cet évènement, il y a beaucoup d’ufologues, qui tentent d’expliquer cet évènement par une véritable bataille céleste entre extraterrestres.

Il s’agit d’ailleurs d’un évènement souvent utilisé comme argument par les tenants des anciens astronautes, qui ont l’occasion d’appuyer leurs idées sur des faits décrit de façon précises dans un journal, et sur une gravure (ce qui n’est pas comme une photographie, mais on était à la Renaissance, donc faut pas déconner). Je me souviens d’un épisode d’Alien Theory qui rapporte ce phénomène, et qui le décrit comme une bataille au dessus de Nuremberg. Une bataille pour quoi ? On ne le saura surement jamais, mais le fait que certains vaisseaux aient pu s’écraser comme le montre la gravure accrédite cette idée. Mais cette idée n’explique pas pourquoi toutes les boules ont soudainement décidées de tomber du ciel pour se transformer en poussière.

L’hypothèse extraterrestre est paradoxale. Paradoxale parce que tout dans ce texte accrédite l’idée d’un évènement dû à une force extraterrestre, divine etc... Mais du coup, cela la discrédite aussi, parce que la seule preuve est dans un texte de la Renaissance dont on ne connait pas le contexte ou l’auteur. Si quelqu’un vient vous voir avec un témoignage racontant une rencontre du troisième type ainsi qu’un dessin de cette rencontre, comment réagiriez-vous ? Vous auriez autant de raisons de le croire que de ne pas le croire : pourquoi mentirait-t-il ? Pourquoi n’aurait t’il pas rêvé/halluciné/menti ? Et encore il est plus facile de déterminer la bonne foi d’un type qui est vivant que celle d’un mort. Évidemment, l’auteur du texte de 1561 ne semble pas être le seul à avoir vu cette apparition, puisqu’on en retrouverait d’autres traces.

En 1968, le rapport Condon, un projet qui a étudié les apparitions d’OVNI dans l’Histoire réalisé par l’Université du Colorado, rapporte l’existence d’un autre texte médiéval trouvé dans les annales de Nuremberg, qui rapporte le même évènement de façon identique. Une preuve que l’article n’est pas un délire sous acide écrit par un auteur qui avait consommé les mauvais champignons.

Attendez, j’ai dit « texte médiéval » ? Pour parler d’un évènement de… 1561 ? Avant de me lyncher, sachez que ce n’est pas moi qui ai fait l’erreur, mais c’est bien ce terme qui est sans cesse rapporté. Erreur de vocabulaire ? Peut-être, mais sacrée erreur pour un soi-disant travail d’historien ! Du coup, je trouve ça suspect, et je me pose la question : ce texte existe t’il ? Je n’en ai aucune preuve. Ceci dit je n’ai pas lu le Rapport Condon, ni visité la bibliothèque de Zurich, parce que, précisément, elle est à Zurich. Par contre, sur Internet, on trouve beaucoup d’autres choses qui pourrait expliquer ce phénomène…

  • L’hypothèse du phénomène optique

Voilà une seconde hypothèse, souvent avancée dans les cercles zététiques. (La zététique est l’étude des phénomènes paranormaux d’un point de vue scientifique.) qui, je l’avoue, me plait mieux. Cette hypothèse repose sur un phénomène optique lié au soleil, nommé la parhélie ou l’anthélie.

La parhélie est un halo solaire. Ce phénomène intervient lorsque le soleil est bas sur l’horizon et que l’atmosphère, riche en cristaux de glace, forme une brume qui réfléchit l’image du soleil. Comme je suis pas fort en météorologie, une image vaut mieux qu’un long discours.

Une parhélie à Stockholm (Image credit: Peter Rosen)

Une parhélie à Stockholm (Image credit: Peter Rosen)

Autre exemple de parhélie (Credit : Marc Chapelet)

Autre exemple de parhélie (Credit : Marc Chapelet)

Il existe aussi le phénomène d’anthélie, basé lui aussi sur la réflexion de la lumière sur les cristaux de glace, et qui prend la forme d’une tache arrondi irisée. Du fait de sa rareté, ce phénomène est assez méconnu, mais il pourrait lui aussi expliquer ces boules bizarres.

En effet, le soleil, à l’aube est rougeâtre. Il suffit qu’une brume de glace se soit formé ce matin là, ce qui n’est pas impossible un matin de printemps, et vous avez l’explication des croissants rougeâtres bordant le soleil, présents sur la gravure et décrit dans le texte comme la toute première apparition céleste.

Pour le reste, on peut postuler sur une panique générale. Et ne me dites pas que c’est tiré par les cheveux. Déjà parce que je ne vous écoute pas puisque je ne vous vois pas, ensuite parce que je peux vous citer pleins de cas d’hystérie collective. Dans ce cas précis où la population a vu le soleil s’orner de croissants rouges sang, je pense qu’on peut dire qu’il y avait un terreau fertile pour une bonne panique générale teintée de colère divine. Les différentes croix rouges sur les gravures sont des références religieuses, et on peut imaginer qu’elles furent ajouter pour appuyer le caractère divin de l’évènement.

Pour expliquer l’idée des vaisseaux qui s’affrontent, là, il faut miser sur la surenchère ou sur la peur. Ou alors sur une vision moderne de l’évènement. Et à mon avis, le problème réside là. On ne comprend pas aujourd’hui la frayeur d’un tel évènement parce que la science l’a toujours expliqué pour nous. Alors quand on voit ça, on pense qu’il y avait quelque chose d’autres, que deux cercles rouges n’auraient pas suffit. Mais on n’a aucune idée ce qui se passe dans la tête d’un homme de la Renaissance. D’autant plus que cela se passe dans un contexte historique précis, à savoir la Reforme protestante et plus précisément les guerres de religion qui suivirent. Le moindre évènement ayant une teneur un peu divine pouvait facilement foutre les pétoches, et je pense que l’apparition de cercles rouges dans le ciel a suffit. Personne n’a évoqué l’hypothèse extraterrestre avant que l’évènement ne soit redécouvert, à une époque où la religion perdait de son influence, et où ce genre de phénomène météorologique était explicable, au même titre que les météorites par exemple, qui ressemblent foutrement à des boules qui se répandent en petits morceaux une fois au sol…

Maintenant, ce n’est que mon avis, alors à vous de vous faire le vôtre !

Publicités

3 réflexions sur “14 Avril 1561 : des OVNIs à Nuremberg ?

  1. Ce que je n’aime pas dans les théories du type Ancient Aliens, c’est leur côté néo-colonialiste.

    Au début du 20ème siècle, quand on a découvert les ruines du Grand Zimbabwe, la première réaction des explorateurs a été  » ce n’est pas possible que des Africains aient bâti cela ». Et d’échafauder des théories à base de Phéniciens… De même avec les magnifiques têtes sculptées Yoruba où cette fois on invoquait l’influence de l’Atlantide (je n’invente rien : une sculpture aussi raffinée ne pouvait pas être d’origine africaine, il fallait qu’une « vraie » civilisation soit passée par là. Et on fait des fouilles, et on se plaint que le site est « pollué » par des artefacts africains…)

    La théorie des Ancient Aliens fonctionne un peu sur la même base : il est impossible que des métèques aient bâti les pyramides sans aide extérieure alors que les blancs en étaient à peine à hisser péniblement des menhirs, il faut que des aliens les aient aidés, ces tricheurs !

    • Je suis d’accord avec toi, je m’étais fait la même remarque lors d’un épisode traitant de je ne sais plus quoi en Afrique. Mais en fait, je crois que le principal problème d’Ancient Aliens, au delà de son coté néo-colonialiste, c’est leur absence d’objectivité scientifique, qu’on distingue dès le générique même. Pleins de questions volent sur l’écran, et ce qu’il en ressort, ce n’est pas « Les aliens sont ils venus faire un petit coucou y’a X années ? », mais « Qu’on fait les aliens quand ils sont venus nous voir ? Pourquoi sont ils venus ? etc… ». Ils ne cherchent pas à prouver qu’ils sont venus, puisque ca leur semble indiscutable. Alors qu’en fait c’est justement ce dont il faudrait discuter 😀 Bon, et puis il y a aussi des milliers d’autres choses qui vont pas. Ne serait-ce que le fait que pour la théorie des anciens astronautes les aliens ne sont venus qu’une seule fois, mais qu’on trouve des « représentations historiques » (sic) a travers plusieurs siècles. Il n’y aucune logique. Mais pourtant j’aime bien, quand tu prends du recul, c’est divertissant 🙂

  2. Bonjour , le 29 septembre 2015 , j’ai eu un songe et je suis très étonné car cela ressemble à la gravure de Nuremberg.
    Moi , ma femme et ma fille , nous sommes dehors , c’est très spacieux , il y a pleins de vaisseaux dans le ciel qui se tire dessus , c’est tous les mêmes (gris avec un peu de bleu ou un peu de rose) , ils se tirent dessus avec des rayons laser , il y en a qui tire bleu et les autres tirent rose , en les voyants je dis : Ça y est ! Faut prier ! Alors on s’assoit et on prie , et en priant , autour de nous (entouré) , on voit comme de l’énergie (étincelles) rose et bleu (la même couleur que les vaisseaux) , plus on prie plus l’énergie augmente. On est serein , on sourit tout va bien.
    Fin du songe.
    Voilà , en faisant des recherches je tombe sur cette événement à Nuremberg qui ressemble beaucoup à mon songe.

Donnes ton avis sur cette histoire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s