Les cadenas d’amour : un rituel moderne

Il parait qu’en ce moment c’est pas la joie à Paris à cause du Pont des Arts qui croule sous les cadenas d’amour ? Pas de bol. Personnellement, je ne crois pas avoir, de ma vie, traversé une seule fois ce pont. Ou alors ça ne m’a pas marqué. Mais comme j’aime bien essayer d’être en rapport avec l’actualité, je vais en parler. Et puis c’est l’occasion de se pencher sur l’histoire des cadenas d’amours, cette pratique consistant à accrocher un cadenas à un endroit symbolique, afin que ce petit bout de métal devienne le témoin de leur amour. La grande question est : Qui a eu l’idée en premier ?

Le pont des Arts et ses innombrables cadenas (Photo : b.monginoux)

Le pont des Arts et ses innombrables cadenas (Photo : b.monginoux)

Lire la suite

Publicités

Infos : Didymus s’exporte ! (Un peu)

Pour la première fois, j’ai eu l’occasion de publier un article sur un site autre que mon blog ! Ce site History Behind Game of Thrones, reçoit habituellement des auteurs bien plus prestigieux que moi, tels Elizabeth Norton, historienne anglaise spécialisée dans l’époque des Tudors, ou même Susan Bordo, une philosophe anglaise, dont le CV est plus long que tout les articles de mon blog !

Je vous invite à visiter ce site, même si vous n’êtes pas fan de la saga de G.R.R.Martin, qui est très bien fait et propose des articles très bien fait sur différentes périodes de l’Histoire, aussi bien anglaise que française (ou autre, d’ailleurs) !

L’article figure à cette adresse (Oui, il est en anglais) si vous souhaitez le retrouver !

http://history-behind-game-of-thrones.com/characters/hodor

14 Avril 1561 : des OVNIs à Nuremberg ?

Il ne semble pas avoir déjà parlé d’OVNIs sur ce blog. C’est dommage, parce que j’aime bien les OVNIs. Quand je parle d’OVNIs, je ne parle pas de petits hommes verts, bien sûr. Non, OVNI, ça veut dire Objet Volant Non Identifié, à ne pas confondre avec les aliens, qui correspondent à des créatures extraterrestres (les petites hommes verts, quoi). OVNI, se dit Unidentified Flying Object en anglais, soit UFO, ce qui a donné l’Ufologie, la discipline consistant à étudier les OVNIs. Les OVNIs connaissent, depuis les années 40 environ, un certain succès, devenant aujourd’hui un phénomène connu de tous. Le terme « Soucoupe volante », n’évoque plus aujourd’hui une bagarre dans un salon de thé, mais un vaisseau extraterrestre, et ce, même si le vaisseau ne ressemble pas à une soucoupe. Cette expression est désormais passée dans le langage courant, et n’est pas prête d’en sortir.

Ce terme est apparu pour la première fois en 1947, dans un journal américain, au milieu d’un article relatant l’apparition d’un OVNI qui ressemblait à un vaisseau plat. Notez que le témoin n’a jamais utilisé le mot « soucoupe volante » (Flying saucer), mais qu’il s’agit de l’interprétation du journaliste. Un petit détail qui, à mon avis, a son importance dans l’appréhension des observations diverses de « soucoupes volantes »…

Depuis quelques années, la mode est à la théorie des anciens astronautes. Une théorie selon laquelle les OVNIs sont venus sur Terre il y a plusieurs siècles, et ont aidé l’humanité à se développer. Cette théorie se base sur… heu… diverses interprétations de… heu… sculptures, gravures, œuvres d’arts, mais aussi des… heu… textes sacrés… Cette théorie est très vaste, et il existe de nombreux ramifications, chacune aussi dingue élaborée. Honnêtement, j’adore cette théorie. Oui, j’en parle avec condescendance, mais en vérité je la trouve super cool, malgré ses dérives sectaires, qui sont vachement moins cools. La série « documentaire » Alien Theory est basée sur cette théorie, et même si elle est souvent délirante, il y a parfois Giorgio Tsoukalos, aka La Touffe, une sorte de Dieu vivant (selon ma propre théorie). Mais on est pas là pour parler de Tsoukalos, ca tournerait au fan blogging. Aujourd’hui, on va parler de l’observation de Nuremberg, un évènement ufologique survenue en Allemagne en 1561.

(Mais un jour, promis, je parlerais de la théorie des anciens astronautes. Et longuement. Parce que c’est super intéressant)

Détail de la gravure d'Hans Glaser sur l'évènement du 14 Avril 1561

Détail de la gravure d’Hans Glaser sur l’évènement du 14 Avril 1561

Lire la suite

Octobre 1902 : la police de Montréal ébranlée par un scandale

Vous avez entendu parler de ce récent scandale qui ébranle le 36 quai des Orfèvres ? Bien sûr que vous en avez entendu parler. Et en même temps, c’est normal. Déjà, parce que l’on parle de la disparition de 52 kg de cocaïne, ce qui n’est pas rien, et ensuite parce que l’on parle d’un des services de Police les plus célèbres de France, à savoir la DRPJ (Direction Régionale de la Police Judiciaire) de Paris. Étant passionné par le milieu judiciaire et particulièrement par la Police, je me suis senti obligé d’écrire quelque chose à ce sujet.

La question était : Quoi ? Alors j’ai eu plein d’idées (Si,si). Raconter l’histoire du 36 Quai des Orfèvres, énumérer les différentes affaires qui l’ont déjà touché ? Trop long pour ma motivation du jour. Je me suis dit qu’il fallait que je trouve un autre scandale encore pire qui avait déjà touché la Police (Sans être mauvaise langue, il y a quelques précédents…). Mais apparemment, c’est la première fois que quelqu’un vole pour plus de 2 500 000€ de scellés. Il a fallu chercher dans d’autres pays. Bon, évidemment, il y a le Rampart scandal, qui mêlait trafic de drogue, guerre des gangs et crimes crapuleux, au sein de la cellule anti-gang de la police de Los Angeles. Là, on tenait quelques champions. Mais j’ai trouvé plus marrant (Oui, parce que le Rampart Scandal, c’est pas super marrant, en fait). Une « Véritable conspiration de la police et de ses fournisseurs pour frauder la Ville de Montréal », figurez-vous.

Forcément, un scandale policier au Québec, ca a attiré mon attention. Bah oui quand même, le Québec n’est pas franchement réputé être une province sujette à ce genre d’incivilité (Ou alors c’est une idée que je me fais ?). Toujours est-il qu’un véritable scandale a, semble t’il, éclaboussé la Police de Montréal à l’automne 1902. 10 membres (au moins) de l’Etat-major de la Police ont été trainés devant la Commission de Police, pour une sombre histoire de trafic de… manteaux. Bah oui, les gars on parle du Québec…

Le 36, Quai des Orfèvres (Oui, je n'était pas super inspiré niveau illustration)

Le 36, Quai des Orfèvres (Oui, je n’était pas super inspiré niveau illustration)

Lire la suite