Les Lupercales, la Saint Valentin antique

Aujourd’hui, c’est la Saint Valentin ! Journée romantique si il en est qui, à la différence de Noël par exemple, s’annonce bien plus subtilement. Pas de guirlande dans les rues, pas de sapins géants, ha ça non ! Seulement des affiches de lingerie, des petits cœurs roses un peu partout dans les vitrines, et un changement notable dans les programmes des cinémas. Cette année, la comédie romantique à l’affiche n’est ni une comédie, ni romantique d’ailleurs, mais au moins elle fait du bruit. Je cite quand même le nom, des fois que vous ayez vécus dans une grotte durant les 3 dernières semaines : 50 nuances de Grey.

Bon. J’ai un avis à son sujet, mais en fait on s’en fout, et puis je risquerais d’être grossier, alors venons en aux faits. Paradoxalement, ce film qui traite de… ben de sadomasochisme en fait, permet un retour aux origines de la Saint Valentin, quand on se baladait à poil et que l’on fouettait les jeunes filles avec des lanières de cuir. Ouais, carrément. Ca s’appelait les Lupercales, et c’est le sujet du jour en fait. Alors suivez moi, on va se balader à Rome, il y a un bon paquet de siècles.

Les Lupercales selon Andrea Camassei

Les Lupercales selon Andrea Camassei

Lire la suite

20 aout 1868, Abergale : N’oubliez pas vos wagons de pétrole…

Chaque année, il se produit des catastrophes qui auraient pu être évitée tant leur cause est stupide. Parfois, il s’agit de malveillance, parfois d’erreurs humaines et parfois de wagons remplis de pétrole oublié sur les rails. Remarquez que ce dernier cas est assez rare. Mais pas complètement inexistant, puisque c’est à cause de ça qu’est survenue la pire catastrophe ferroviaire de l’histoire de la Grande-Bretagne, à Abergele (Pays de Galle). Notez toutefois que cette « pire catastrophe ferroviaire de l’histoire de la Grande Bretagne » n’a fait « que » 33 morts, tandis que notre pire catastrophe à nous en a fait 435 (à St Michel de Maurienne, en 1917). Encore un domaine où on bat les anglais (même si je suis pas sûr qu’il faille s’en vanter).

Le mémorial d'Abergele (Credits : Stephen Elwyn RODDICK)

Le mémorial d’Abergele (Credits : Stephen Elwyn RODDICK)

Lire la suite

18 Aout 1227 : la chute de Gengis Khan

Il y a 787 ans, le 18 Aout 1227, mourrait Gengis Khan. Né vers 1155 (ou 1562) sous le nom de Temuchin, le fils du chef du clan des Qyiat, eut un destin atypique. Chassé de son clan à l’âge de 9 ans alors qu’il était fiancé à Börte, la fille d’un puissant chef de clan, il revint clamer sa main après être devenu un homme et avoir survécu en nomade dans les steppes mongoles. Habile politicien, il réussit à réunir les différents clans nomades en un seul, dont il deviendra le Khan (« dirigeant ») en 1197.

Statue de Gengis Khan au Parlement de Mongolie (Credits : François-Noël MASSON)

Statue de Gengis Khan au Parlement de Mongolie (Credits : François-Noël MASSON)

Lire la suite

17 Aout 1913 : Naissance de Mark Felt, dit « Gorge Profonde »

Il y a des hommes qui changent le monde et qui passent leur vie dans l’ombre. Le héros du jour, dont c’aurait été l’anniversaire si il n’était pas mort en 2008, est de ceux là. Je parierais que vous ne connaissez pas Mark Felt. Si je vous dit qu’il a réussi à faire démissionner un président des USA, ça vous dit peut-être quelque chose ? Hé oui, Mark Felt était le célèbre « Gorge Profonde », l’informateur de Bob Woodward qui révéla le scandale du Watergate.

L'article de Vanity Fair révélant l'identité de Mark Felt

L’article de Vanity Fair révélant l’identité de Mark Felt

Lire la suite

Octobre 1902 : la police de Montréal ébranlée par un scandale

Vous avez entendu parler de ce récent scandale qui ébranle le 36 quai des Orfèvres ? Bien sûr que vous en avez entendu parler. Et en même temps, c’est normal. Déjà, parce que l’on parle de la disparition de 52 kg de cocaïne, ce qui n’est pas rien, et ensuite parce que l’on parle d’un des services de Police les plus célèbres de France, à savoir la DRPJ (Direction Régionale de la Police Judiciaire) de Paris. Étant passionné par le milieu judiciaire et particulièrement par la Police, je me suis senti obligé d’écrire quelque chose à ce sujet.

La question était : Quoi ? Alors j’ai eu plein d’idées (Si,si). Raconter l’histoire du 36 Quai des Orfèvres, énumérer les différentes affaires qui l’ont déjà touché ? Trop long pour ma motivation du jour. Je me suis dit qu’il fallait que je trouve un autre scandale encore pire qui avait déjà touché la Police (Sans être mauvaise langue, il y a quelques précédents…). Mais apparemment, c’est la première fois que quelqu’un vole pour plus de 2 500 000€ de scellés. Il a fallu chercher dans d’autres pays. Bon, évidemment, il y a le Rampart scandal, qui mêlait trafic de drogue, guerre des gangs et crimes crapuleux, au sein de la cellule anti-gang de la police de Los Angeles. Là, on tenait quelques champions. Mais j’ai trouvé plus marrant (Oui, parce que le Rampart Scandal, c’est pas super marrant, en fait). Une « Véritable conspiration de la police et de ses fournisseurs pour frauder la Ville de Montréal », figurez-vous.

Forcément, un scandale policier au Québec, ca a attiré mon attention. Bah oui quand même, le Québec n’est pas franchement réputé être une province sujette à ce genre d’incivilité (Ou alors c’est une idée que je me fais ?). Toujours est-il qu’un véritable scandale a, semble t’il, éclaboussé la Police de Montréal à l’automne 1902. 10 membres (au moins) de l’Etat-major de la Police ont été trainés devant la Commission de Police, pour une sombre histoire de trafic de… manteaux. Bah oui, les gars on parle du Québec…

Le 36, Quai des Orfèvres (Oui, je n'était pas super inspiré niveau illustration)

Le 36, Quai des Orfèvres (Oui, je n’était pas super inspiré niveau illustration)

Lire la suite