1er Février 1959 : l’incident du Col de Dyatlov

Salut les amis ! J’ai un peu flemmardé ces derniers temps, et il est l’heure de réécrire des trucs par ici. L’histoire du jour est un de mes faits divers favoris de toute l’Histoire. J’espère que vous apprécierez…

Imaginez un groupe d’explorateurs perdus  au milieu de l’hiver russe, fuyant en vitesse leur campement au milieu de la nuit. Imaginez des corps mystérieusement mutilés, découvert 2 mois après les faits. Imaginez un gouvernement interdisant l’accès à la zone de l’incident pendant 3 ans… Avec ça, on pourrait croire à une énième série Z, mais non. Il s’agit d’un fait divers réel, survenu en 1959, au Col de Dyatlov.

L’affaire a fait couler pas mal d’encre, et beaucoup de bêtises ont été dites. Je vais essayer de les éviter, et de coller le maximum avec les faits.

Les enquêteurs découvrant la tente des skieurs

Les enquêteurs découvrant la tente des skieurs

Lire la suite

Publicités

Game of Thrones et l’Histoire #5: Red Wedding et Black Dinner

Bonjour ! Ca fait plusieurs jours que je n’ai rien mis sur Game of Thrones et l’Histoire, alors il est temps de s’y remettre. Ce sera certainement le dernier billet de GoT et l’Histoire avant quelque temps alors on va parler d’un évènement important de l’intrigue : le Red Wedding (les Noces Pourpres). Il s’agit certainement de l’évènement le plus traumatisant de toute la saga, bien plus que la mort de Ned Stark ou d’Oberyn Martell. Le massacre de la moitié de la famille Stark lors du mariage d’Edmure Tully est un tournant de la saga, puisqu’à ce moment la famille Stark s’effondre alors qu’elle pouvait remporter la guerre. Tout ça pour une histoire de cul. Pas de bol.

Le pire dans tout ça, c’est qu’on ne peut même pas s’en prendre a George Martin et à son imagination sadique. Enfin, si on peut, mais il s’en branle pas mal, et puis de toute façon il a une excuse toute faite : les hommes ont déjà fait ça, ou presque, au XVe siècle. C’est pas de sa faute si l’Histoire regorge de trucs de dingues. Parmi ces trucs de dingues, il y a le Black Dinner, survenu en 1440. Ce n’est pas l’identique des Noces Pourpres mais ca y ressemble pas mal.

red wedding

Grosse ambiance chez Walder Frey, organisateur de mariages, Bar mitzvah et sauteries en tout genre.

Lire la suite

Angleterre, 4 aout 1577 : Le Chien Noir de Bungay

Bonjour les gens ! Aujourd’hui un billet qui introduit une nouvelle catégorie d’articles, que je nommerais « Histoires étranges« . Pourquoi ? Premièrement, parce que j’en connais un bon paquet, et que certaines valent le coup d’être connues. Ensuite parce que la notion d’étrange est, à mon avis, super intéressante. Si elle a été aujourd’hui largement vulgarisée par des médias en quête d’audimat, la notion d’étrange peut aussi être prise au sérieux. L’étrange se rapporte à la peur et au mystère, certes, mais ce ne sont pas seulement des histoires qui peuvent faire frémir. Chaque civilisation, chaque culture semble craindre différentes entités, et ces craintes ressortent notamment par le biais des légendes et mystères. Ces entités sont profondément liés aux différentes cultures, et permettent parfois de mieux les comprendre. Pourquoi l’Europe craint elle démons et sorcières, quand les japonais s’effraient des kaijus et yôkais, et que l’Amérique ne cesse de voir atterrir des aliens ? Ces questions trouvent, en partie, leurs réponses dans l’Histoire.

Voila, en gros pourquoi j’ai décidé ce vous raconter des histoires que certains qualifieraient de surnaturels. Elles ne le sont pas. Elles ont certainement toutes une explication parfaitement rationnelle, que le temps a fait oublier, à mesure que l’on a raconté ces histoires, déformant parfois volontairement les détails pour captiver un auditoire. Bref, je ne m’étend pas plus, voici l’histoire du Chien Noir de Bungay.

St Mary's Church à Bungay. Glauque à souhait

St Mary’s Church à Bungay. Glauque à souhait

Lire la suite

Bordeaux, 1834-36 : Les frères Blanc craquent les télégraphes Chappe

Bonjour les gens ! Comme promis, voici la suite de l’article sur les Télégraphes Chappe. J’espère que vous l’avez aimé. Si vous ne l’avez pas lu, vous pouvez le retrouver . Ou . Et même (Ca sert à rien de cliquer partout, hein). Le billet du jour traitera (encore) des Télégraphes Chappe, donc, si vous ne savez pas ce que c’est, je vous conseille de lire la première partie, sinon, vous ne comprendrez pas grand chose.

L’histoire suivante m’a donné du mal pour trouver les sources. Les différents protagonistes ce sont peut-être donné du mal pour la faire oublier. Mais, même si je ne peux vous fournir de sources précises confirmant chacun des faits, je peux vous certifier que cela à eu lieu. Et c’est déjà bien. Allez c’est parti pour un court voyage à Bordeaux en 1834.

Place de la Bourse à Bordeaux (Crédits : Christophe Finot)

Place de la Bourse à Bordeaux (Crédits : Christophe Finot)

Lire la suite

Paris, 1387 : Pâtés en croute et meurtres en série

Amateur de bonne chère, cette histoire est pour vous ! Ou pas. Enfin peut-être. Dans le doute, lisez la quand même. Aujourd’hui, on va parler de tourtes, de pâtés en croute, ainsi que d’un barbier et d’un pâtissier un peu spécial. Au XIVe siècle. A Paris. Tout un programme. C’est parti !

Je tiens à préciser que l’histoire suivante n’est nullement établie. S’il existe des preuves, elles sont cependant floues, et ne permettent pas de prouver la totale véracité de l’affaire. On sait que quelque chose s’est passé, mais les faits ont peut-être été enjolivés. Un document de 1612 semble attester sa véracité, mais il est difficile de détacher le vrai du faux, pour un fait divers datant du XIVe.

Vous m'excuserez mais c'est pas simple à illustrer, hein !

Vous m’excuserez mais c’est pas simple à illustrer, hein !

Lire la suite