Game of Thrones et l’Histoire #3 : le Mur

Bonjour les gens. Aujourd’hui, c’est le 3e épisode de Game of Thrones et l’Histoire, avec une journée de retard, sinon c’est pas drôle. Vous pouvez retrouvez ici les deux premiers, traitant des direwolves et de leur familiarité avec les canis dirus ainsi que de l’acier valyrien et de ses ressemblances avec un fameux métal indien. Aujourd’hui, on va s’attaquer à quelque chose de plus gros. D’immense même : 700 pieds de haut, 100 pieds de large (environ 210m et 35m), il est le dernier rempart protégeant le royaume des hommes d’une maléfique menace venu du fond des temps. Surveillé par un ordre millénaire nommé la Garde de Nuit, qui tombe progressivement en déliquescence, ce bâtiment est indéniablement le plus grand édifice de Westeros. Si il y a encore une personne qui n’a pas compris de quoi je parlais, c’est le Mur, qui sépare le continent westerosien en deux.

Le Mur est un élément essentiel de l’intrigue du Trône de Fer, puisque pendant que les luttes de pouvoir ont lieu à Port-Real, une toute autre lutte fait rage au Nord. Une lutte entre le peuple libre, les sauvageons, et les soldats de la Garde de Nuit, ayant voués leurs vies au royaume. Ces luttes entre « civilisation » et « barbarie » ont existée dans l’Histoire, et ont poussée des hommes à construire eux aussi des grands murs pour se sentir en sécurité. Si l’on cherche quel muraille de ce type a pu inspirer George Martin, on serait tenté de répondre la muraille de Chine. Il s’agit du plus grand ouvrage du génie militaire au monde, longue de 20 000km, sa construction s’est étendue sur 14 siècles (du IIIe au XVIIe), et elle est considérée comme une merveille architecturale. Construite, à l’origine pour protéger la Chine des assauts des mongols, elle est devenue, petit à petit, une sorte de démonstration de force pour les empereurs, à mesure que les menaces s’estompaient. Le rapprochement entre cette muraille et le Mur semble évident puisqu’il s’agit de deux édifices semblables par leur forme et leur caractère ahurissant. Sauf que non. Il existe un autre mur, moins célèbre, moins impressionnant, dont l’histoire est extrêmement semblable à celle du Mur. Il s’agit du Mur d’Hadrien, en Écosse, un mur faisant parti du limes, la frontière fortifiée de l’Empire Romain.

Le mur (Game of Thrones)

  • #3) Le Mur, un limes Westerosiens ?

Tout d’abord, pour expliquer les similitudes entre le Mur et le mur d’Hadrien, il faut comprendre ce que fait cet édifice militaire romain en Bretagne.

La conquête romaine de la Bretagne s’est faite en plusieurs étapes, et n’a d’ailleurs jamais été complète. Elle commence en 43, lorsque l’empereur Claude veut conquérir le Sud de le Bretagne. Le but de cet action est politique : il veut mettre un terme au druidisme, religion qui connaissait un certains succès en Gaule avant l’invasion romaine. La persistance de cette religion est un danger pour la paix de l’empire car elle pourrait susciter un regain de nationalisme gaulois. Il faut donc éradiquer cette religion à la base, c’est à dire en Bretagne (La Bretagne désigne la Grande Bretagne, pas la région française, hein). Usant d’un prétexte politique un peu foireux, selon lequel le roi breton Verica aurait été privé de ces terres par un clan hostile aux romains, il envoie 4 légions, soit 24 000 soldats pour massacrer tout ça. En 47, le Sud est conquis. La conquête se poursuit jusqu’en 61, au fil des empereurs, jusqu’au soulèvement des Iceni, un peuple breton outré par le comportement des romains envers leur reine. Ca se passe plutôt mal. On dénombre plus de 150 000 morts, romains comme bretons. La conquête ne reprend qu’en 71, lorsque la paix est revenue. Elle se terminera en 84. Cette conquête ne sera jamais complète, puisque les légions romaines ne parviendront jamais à faire céder l’Ecosse.

Dans le même temps, vers la fin du Ier siècle, l’Empire romain cesse de s’étendre. Il lui faut désormais protéger ses frontières. C’est le début de la construction du limes, une frontière fortifiée qui sépare l’empire romain des territoires barbares. Le premier limes est construit en Germanie, et il est long de 568km. Il s’agit d’une longue muraille qui ne s’étend pas continuellement, ponctuée de forts. On retrouve cela à proximité du Danube, et en Afrique du Nord. Et puis surtout, en Bretagne, avec le mur d’Hadrien.

Sa construction commence en 122, après la visite de l’empereur Hadrien en Bretagne. Il traverse toute la largeur de la Bretagne, soit sur environ 115 km. Edifié a base de briques et de tourbe, il était haut de 4,5m, et large d’environ 3m. En plus de cela, on retrouvait tout le long de son tracé des forts romains, ainsi que des tourelles. Il servait a délimiter la frontière entre l’empire romain et les territoires écossais. Aujourd’hui, la frontière entre l’Ecosse et l’Angleterre suit toujours son tracé.

Maintenant que les présentations sont faites (rapidement), comparons l’histoire de ces deux murs.

Le Mur (celui de Westeros) a été construit après la Longue Nuit, lorsque les Marcheurs Blancs sont venus pour la première et ont failli vaincre les hommes. D’après la légende, Brandon Stark, dit le Bâtisseur en serait l’architecte, il y a environ 9000ans de cela. Son but premier était de protéger les frontières des Sept Couronnes des dangers venant du Nord, que ce soit le Peuple Libre, ou les Marcheurs Blancs. Le mur d’Hadrien a été construit sur demande de l’empereur Hadrien, en 122, pour protéger l’empire Romain des assauts des pictes. Bien que ces clans n’aient rien à voir avec des sauvageons, l’idée était semblable : un peuple inspirant la terreur que l’on cloitre derrière un mur. Par contre, l’histoire ne mentionne aucun Marcheur Blanc en Ecosse. C’est peut-être mieux comme ça.

Mur d'Hadrien

Les restes du mur d’Hadrien

La seconde similitude est géographique : le Mur coupe Westeros en Deux comme on le voit sur ce plan. Il en va de même en Grande Bretagne, ou le mur traverse toute la largeur du territoire.

Je précise au passage que le mur d’Antoine que l’on voit sur cette carte a connu un destin moins glorieux : à peine la construction (qui dura presque 12 ans!) fut elle achevée, que le mur fut débordé et abandonné par les troupes romaines. L’exemple même d’un mauvais investissement. 

Carte mur d'hadrien Westeros carte

Cette similitude géographique amène un autre argument qui prouve que la muraille de Chine ne peut être considéré comme la source d’inspiration du Mur. Le Mur, et le mur d’Hadrien sont des murs servant à exclure une partie du monde, en les désignant comme étranger à la romanité ou à la civilisation. Les pictes étant, pour les romains, l’équivalent des sauvageons. La muraille de Chine est différente puisque l’idée de base est simplement de protéger les frontières du pays en en faisant le tour (si on résume, hein), pas de définir une frontière symbolique entre civilisation et barbarie.

Maintenant, si on regarde la trajectoire historique du Mur et du mur d’Hadrien, on s’aperçoit que leur destin est assez similaire. Au début, la garnison du mur d’Hadrien était impressionnante : presque  9000 hommes, occupant tout les forts placés sur le tracé. Durant près d’un siècle, il firent face aux attaques des pictes, allant jusqu’a sortir en territoire picte pour réprimer les révoltes. Cet état de grâce dura presque jusqu’au IVe siècle, même si progressivement, la garnison s’est réduite. Vers la fin du IVe siècle, la frontière d’Hadrien n’est plus le problème principal de l’Empire, qui délaisse cette province trop lointaine. La garnison diminue, le mur n’est plus entretenu, certains forts sont abandonnées, fautes d’hommes. Alors que les attaques pictes se font de plus en plus violentes, les soldats désertent le mur pour devenir paysans, ou s’intégrer aux populations locales. L’Empire n’envoie plus de nouvelles troupes, et en 410, il n’y a plus un seul romain patrouillant sur le mur. A Westeros, l’histoire est semblable. Au départ, 19 forts étaient occupés par la Garde de Nuit, mais au fur et a mesure que le temps passait, les garnisons diminuaient. Les attaques de sauvageons ont emportés les troupes qui n’ont pas été renouvelées et le prestige de la Garde de Nuit a disparu avec ses hommes. Au moment de l’intrigue du Trône de Fer, il ne reste que 3 forts occupés et moins de 1000 hommes pour défendre le Mur. Espérons qu’il tiendront tout de même que le Mur tiendra, parce que l’Hiver vient… (Oui, j’avais envie de caser ça quelque part, et maintenant, c’est fait)

Un des forts sur le mur d'Hadrien, qui fut abandonné en 410

Un des forts sur le mur d’Hadrien, qui fut abandonné en 410

Si il fallait une preuve de plus que le Mur est complètement inspiré de l’histoire vraie du mur d’Hadrien, voici une citation de George R.R. Martin :

« L’idée  germa en moi dix ans avant le début de l’écriture des livres, quand je visitais le Royaume-Uni pour la première fois, et que je vis le mur d’Hadrien. Le soleil se couchait, et, me tenant sur le mur, je regardais vers le nord. C’était en un jour glacé d’automne. Le vent soufflait et éveilla quelque chose en moi. J’essayais de m’imaginer à la place d’un légionnaire romain en garnison ici, quelqu’un qui pouvait venir d’Italie ou d’Afrique. Il y avait des soldats venus de toutes les provinces ici. Tu es là, sur ce qui est censé être le bord du monde, et tu vois des collines et des forêts au-delà. Quel ennemi peut sortir de ces bois ? Qu’est-ce qui va surgir derrière ce mur pour t’attaquer ? Ce fut un moment très profond, qui éveilla quelque chose dans mon imagination. Il y avait là une histoire. Bien sûr, sur le mur d’Hadrien, ceux qui pouvaient surgir des bois, c’étaient des Écossais ! Il fallait que je trouve mieux qu’un Écossais. Et la fantasy voit les choses en grand, donc je savais que le mur devait être plus grand. »

Je pense qu’au moins, c’est clair, et j’aurais peut être du commencer par là, plutôt que de relever les similitudes. Mais c’aurait été moins marrant.

Publicités

Donnes ton avis sur cette histoire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s