Infos : Didymus s’exporte ! (Un peu)

Pour la première fois, j’ai eu l’occasion de publier un article sur un site autre que mon blog ! Ce site History Behind Game of Thrones, reçoit habituellement des auteurs bien plus prestigieux que moi, tels Elizabeth Norton, historienne anglaise spécialisée dans l’époque des Tudors, ou même Susan Bordo, une philosophe anglaise, dont le CV est plus long que tout les articles de mon blog !

Je vous invite à visiter ce site, même si vous n’êtes pas fan de la saga de G.R.R.Martin, qui est très bien fait et propose des articles très bien fait sur différentes périodes de l’Histoire, aussi bien anglaise que française (ou autre, d’ailleurs) !

L’article figure à cette adresse (Oui, il est en anglais) si vous souhaitez le retrouver !

http://history-behind-game-of-thrones.com/characters/hodor

Publicités

Game of Thrones et l’Histoire #6: Cersei Lannister

Hé mais que voilà ! Ne serait-ce pas le retour de Game of Thrones et l’Histoire ? Et si ! Dans un billet sur celle qu’on adore détester : Cersei Lannister. Ce personnage, un chouïa méprisable est, comme bien d’autres, inspiré d’un personnage historique réel : Marguerite d’Anjou, femme du roi Henri IV d’Angleterre. Elle vécut pendant la Guerre des Deux Roses, guerre civile anglaise qui dura de 1455 à 1485. Cette guerre, à l’histoire très complexe, a énormément inspirée l’intrigue de George Martin. La trame de la guerre des Deux Roses n’a pas grand chose à envier à celle du Trône de Fer, et nombreux sont les personnages de Westeros à être directement inspirés de certains protagonistes de ce conflit. Parmi eux, Marguerite d’Anjou, alter-ego de Cersei Lannister, ou presque.

Fille de l’homme le plus riche de Westeros, sœur du meilleur (ou presque) épéiste, Cersei Lannister avait tout pour bien commencer dans la vie. Mais très jeune, elle décida d’emprunter des voies peu conventionnelles, avec notamment une attirance non dissimulé pour le fratricide dès le plus jeune âge, puis des tendances incestueuses dès 9 ans. Le temps ne l’a pas tellement arrangé, puisqu’elle a ajouté à la liste déjà bien longue de ses défauts, la nymphomanie et l’amour du complot. Mariée très jeune à Robert Baratheon pour une histoire d’alliance suite à l’accession de celui-ci au Trône de Fer, elle essaye de prendre une place de choix sur la scène politique et ne finit par y arriver qu’après avoir organisée la mort de son mari. Mais même après avoir installé son fils, accessoirement issue des relations incestueuses avec son frère jumeau, sur le trône, Cersei n’est qu’une piètre comploteuse, et elle se fera systématiquement damer le pion par son petit frère, Tyrion. Une fois Tyrion mis hors course, elle … Ho attendez, je peux pas dire ça, ce serait un spoiler pour ceux qui ne suivent que la série.

Lena Headey, interprète de Cersei Lannister

Lena Headey, interprète de Cersei Lannister

Lire la suite

Game of Thrones et l’Histoire #5: Red Wedding et Black Dinner

Bonjour ! Ca fait plusieurs jours que je n’ai rien mis sur Game of Thrones et l’Histoire, alors il est temps de s’y remettre. Ce sera certainement le dernier billet de GoT et l’Histoire avant quelque temps alors on va parler d’un évènement important de l’intrigue : le Red Wedding (les Noces Pourpres). Il s’agit certainement de l’évènement le plus traumatisant de toute la saga, bien plus que la mort de Ned Stark ou d’Oberyn Martell. Le massacre de la moitié de la famille Stark lors du mariage d’Edmure Tully est un tournant de la saga, puisqu’à ce moment la famille Stark s’effondre alors qu’elle pouvait remporter la guerre. Tout ça pour une histoire de cul. Pas de bol.

Le pire dans tout ça, c’est qu’on ne peut même pas s’en prendre a George Martin et à son imagination sadique. Enfin, si on peut, mais il s’en branle pas mal, et puis de toute façon il a une excuse toute faite : les hommes ont déjà fait ça, ou presque, au XVe siècle. C’est pas de sa faute si l’Histoire regorge de trucs de dingues. Parmi ces trucs de dingues, il y a le Black Dinner, survenu en 1440. Ce n’est pas l’identique des Noces Pourpres mais ca y ressemble pas mal.

red wedding

Grosse ambiance chez Walder Frey, organisateur de mariages, Bar mitzvah et sauteries en tout genre.

Lire la suite

Game of Thrones et l’Histoire #4 : Hodor !

Bonjour ! C’est l’heure de la quatrième partie de Game of Thrones et l’Histoire (Les autres articles sont là, pour ceux qui ne suivent pas). Il est temps de parler des personnages de l’intrigue : George R.R. Martin lui même a reconnu s’être inspiré de personnages historiques ou d’évènements historiques. La plupart de ces évènements sont issues de l’Histoire médiévale anglaise, ou de l’antiquité romaine, deux époques ayant connus leur quotas de complots, assassinats et retournements de situation en tout genre. Mais on parlera de ça plus tard, puisqu’on va d’abord parler d’un des personnages préférés des fans de la saga. Il ne s’agit pas de Tyrion Lannister, mais du grand philosophe nommé Hodor. Je ne peux affirmer que l’histoire qui suit a réellement inspirée George Martin, mais il s’agit en tout cas d’un homme souffrant d’un problème similaire à celui de notre cher Hodor, alors on peut imaginer…

 

Kristian Nairn, l'interprète d'Hodor

Kristian Nairn, l’interprète d’Hodor

Lire la suite

Game of Thrones et l’Histoire #3 : le Mur

Bonjour les gens. Aujourd’hui, c’est le 3e épisode de Game of Thrones et l’Histoire, avec une journée de retard, sinon c’est pas drôle. Vous pouvez retrouvez ici les deux premiers, traitant des direwolves et de leur familiarité avec les canis dirus ainsi que de l’acier valyrien et de ses ressemblances avec un fameux métal indien. Aujourd’hui, on va s’attaquer à quelque chose de plus gros. D’immense même : 700 pieds de haut, 100 pieds de large (environ 210m et 35m), il est le dernier rempart protégeant le royaume des hommes d’une maléfique menace venu du fond des temps. Surveillé par un ordre millénaire nommé la Garde de Nuit, qui tombe progressivement en déliquescence, ce bâtiment est indéniablement le plus grand édifice de Westeros. Si il y a encore une personne qui n’a pas compris de quoi je parlais, c’est le Mur, qui sépare le continent westerosien en deux.

Le Mur est un élément essentiel de l’intrigue du Trône de Fer, puisque pendant que les luttes de pouvoir ont lieu à Port-Real, une toute autre lutte fait rage au Nord. Une lutte entre le peuple libre, les sauvageons, et les soldats de la Garde de Nuit, ayant voués leurs vies au royaume. Ces luttes entre « civilisation » et « barbarie » ont existée dans l’Histoire, et ont poussée des hommes à construire eux aussi des grands murs pour se sentir en sécurité. Si l’on cherche quel muraille de ce type a pu inspirer George Martin, on serait tenté de répondre la muraille de Chine. Il s’agit du plus grand ouvrage du génie militaire au monde, longue de 20 000km, sa construction s’est étendue sur 14 siècles (du IIIe au XVIIe), et elle est considérée comme une merveille architecturale. Construite, à l’origine pour protéger la Chine des assauts des mongols, elle est devenue, petit à petit, une sorte de démonstration de force pour les empereurs, à mesure que les menaces s’estompaient. Le rapprochement entre cette muraille et le Mur semble évident puisqu’il s’agit de deux édifices semblables par leur forme et leur caractère ahurissant. Sauf que non. Il existe un autre mur, moins célèbre, moins impressionnant, dont l’histoire est extrêmement semblable à celle du Mur. Il s’agit du Mur d’Hadrien, en Écosse, un mur faisant parti du limes, la frontière fortifiée de l’Empire Romain.

Le mur (Game of Thrones)

Lire la suite